photo Francis Vernhet

.......................................................SOMMAIRE = PORTRAIT = DISCOGRAPHIE = LIENS ...= INTERVIEW .......................

Chet est un OVNI. Non pas de ceux qui explosent tout à grands coups de décibels pour faire du bruit. Pas de ceux non plus qui rentrent par la grande porte béante du showbiz' télévirtuel. Chet descend de l'arbre des joueurs de mots. Robinson sur son île, il prend le temps de ciseler de vrais bijoux textuels un brin déjanté. Et si son troisième album Hymne sort ce printemps 2005, c'est peut-être pour en finir avec la confidentialité. Portrait d'un allumé sentimental...
 

Né le 18 juin 1970 à Lille, dans le Nord de la France, Chet quitte le Nord pour la Bretagne à l'âge de sept ans. Rennes, berceau d'un rock francophone très eighties (Daho, Marc Seberg, Marquis de Sade, Niagara,....). Puis il vit dix ans en Guadeloupe. Autre décor, autre horizon, sous lequel il apprend la tolérance. Retour en France, puis encore le voyage. Chet est en partance. Toujours en mouvement. Il finit par atterir à Paris, berceau de tous les possibles. Côté musique, il commence à écrire dès l'âge de douze ans, influencé par Brel, Gainsbourg, mais aussi Bob Marley ou Chet Baker, à qui il emprunte son prénom de scène. Puis il essaye un jour de chanter ses propres textes. Timidement, Chet prend forme et signe en 1996 chez Polygram sous la houlette de Philippe Lerichomme (le directeur artistique de Jane Birkin).

En 1999, il enregistre un premier disque quatre titres, remarqué par France Inter. Le titre La belle Madone passe en boucle sur les ondes de cette radio nationale. Puis Chet enregistre en 2000 son premier album L'inébranlable , un disque teinté d'humour et influencé reggae (souvenir des îles ?). Le jeune chanteur rencontre un succès d'estime. Puis il enchaîne avec L'amour à la française , en mai 2002, et persiste dans sa voie musicale. Cette fois, la presse se réveille et s'accorde pour saluer le talent d'écriture et d'interprétation de Chet. Son écriture, il l'offre aussi à d'autres, en écrivant Tu es moi sur l'album du chanteur-acteur Gérard Darmon, et La maison close pour Arthur H et Ute Lemper. Il écrit aussi pour le premier album d'Olivia Ruiz, enfant de la télé réalité (Star Academy), parce qu'il la trouve "drôle et talentueuse". Et celle-ci lui rend la pareille, saluant en lui sa créativité et leur complicité naissante. Après avoir interprété Paris , Olivia Ruiz intègre Qui sommes-nous ? et Les vieux amoureux à son premier album en 2003.

En enregistrant son troisième album Hymne (sorti le 14 avril 2005), Chet rentre dans la cour des grands.  Une écriture parfaite, une voix posée, façon Biolay ou Gainsbourg, de l'humour, de l'amour, de la colère, et de la sensibilité. Un album « de maturité » que l'on souhaite entendre sur toutes les ondes. L'écrivain Jean Rouaud le salue, et le « situe parmi les plus grands ». Parallèlement, Chet monte sur les planches et joue avec Judith Henry dans Rien ne va plus , pendant deux mois, une pièce mise en scène par Mathieu Bauer. Une façon pour lui de vivre une grande aventure.

L'année 2005 est une année chargée pour Chet. Outre son troisième album et son expérience théâtrale, il est programmé durant l'été aux Francofolies de La Rochelle, célèbre festival créé par Jean-Louis Foulquier de France Inter. A force de tremplins, voici donc un homme qui s'apprête à caresser les étoiles….

POUR EN SAVOIR PLUS >>>>>>> INTERVIEW EXCLUSIVE ACCORDEE PAR CHET AU PETIT DICO DE LA CHANSON FRANCAISE....

 

Copyright SeB pour le Petit Dico mai 2005